Entre la frontière chilienne et la frontière Argentine : Panne !!! le 24 Novembre 2018

Comme à chaque fois, nous nous arrêtons devant le panneau de l’Argentine pour le passage de frontière. J’ouvre ma porte pour descendre et elle s’ouvre tellement fort avec le vent qu’elle craque…Je l’a remet. On prend la photo puis François met le contact et …plus rien !!! Au milieu de rien !! Il est 10h. François se fait emmener par une voiture à la douane Argentine à 2 kms. Il revient avec un pick up et nous nous faisons remorquer. La corde craque…François sort la sienne. Passage des papiers à la douane 10 mns. Puis attente de 4h. Comme on passe la douane, on n’a plus rien dans le frigo !!! On cherche remorqueur mais les douaniers n’ont pas trop de temps. On rencontre un couple d’auto-stoppeur français qui ont du mal à trouver voiture, on prend un thé ensemble. Le fermier d’à côté, qui nous a proposé son hospitalité à 14h, vient nous remorquer à 17h30 pour nous ramener dans sa ferme. Il nous donne un morceau de pain et de l’agneau. Nous passons la nuit. Lendemain dimanche. Santiago (le fermier) nous tracte et le camping-car repart. Mais après nous avoir prêté sa douche et donné le goûter aux enfants, le camping-car ne redémarre plus. Lundi 7h30 nous allons voir la tonte des moutons (autant profiter des lieux) A 9h : re tractage et le camping-car repart. 260 kms pour aller chez Ford, en croisant les doigts sur les 80 derniers kilomètres. (bruits et puissances bizarres). Ouverture 15h (pause sieste oblige). Après plusieurs diagnostiques : le verdict tombe à 19h : c’est normalement la pompe à injection. Donc RV Jeudi chez Bosch. On ne peut plus bouger. On a Carrefour à 1 km.

A suivre ……

Panne suite et fin : jeudi 29 Novembre 2018

Après 2 jours d’attente, le remorqueur vient tracter le camping-car ce matin à 9h00 (25 euros). Après quelques explications et échange de whatsapp avec le garagiste nous partons à Carrefour à 10h00 (les chambres de l’hôtel seront prêtes à 14h). Nous avons prévu 2 nuits.

A 10h55 : message « le camping-car est prêt !!!». Génial !!!

En fait, c’est bien de ma faute, suite à l’arrêt photos au panneau de l’entrée en Argentine, ma portière qui s’est retournée à cause de la force du vent a déclenché le capteur de collision, ce qui a entraîné l’arrêt de l’alimentation en diesel !!!!! Coût de la réparation : 60 euros.

Plus de peur que de mal. Nous faisons le plein d’essence, d’eau, de gaz et nous restons quand même une nuit à l’hôtel pour les enfants.

Demain route en direction du Perito Moreno.

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square